CHINE : Alibaba porte plainte contre deux vendeurs de contrefaçons

 

alibaba.com

Alibaba, numéro un de la vente en ligne, vient d’engager des poursuites judiciaires pour contrefaçon de marque à l’encontre de deux vendeurs qui proposaient de fausses montres Swarovski sur son site Taobao. C’est la première fois qu’une entreprise de commerce électronique lance une telle action en contrefaçon en Chine.

En utilisant des données fournies par Alibaba, la police chinoise avait organisé fin août une perquisition contre les deux vendeurs incriminés, confisquant 125 montres de luxe contrefaites et deux faux sceaux de certification, pour un montant total estimé à 200 millions de yuans (27,6 millions d’euros).

La vente de contrefaçons « enfreint les droits du propriétaire de la marque (piratée), les consommateurs se retrouvent avec des articles de qualité inférieure, et cela ruine la réputation et la confiance qu’Alibaba a si durement acquises », s’est désolé Jessie Zheng, responsable de la gouvernance du site.

Il semble qu’Alibaba soit disposé à multiplier ses d’efforts pour lutter contre la vente de marchandises contrefaisants sur ses places de marchés électroniques.

Aide à l’export - Prestation de propriété intellectuelle à l’étranger - Chèque relance export
L’un des pionniers du skateboard contre la légende Tony Hawk ou comment la propriété intellectuelle s’invite dans le domaine du skateboard
L’appropriation culturelle et la propriété intellectuelle dans le monde de la mode